Animer un groupe en mode facilitateur avec les icebreakers

Un brise-glace est un navire qui doit casser la glace dans les régions arctiques pour ouvrir la voie aux autres navires.

Transposé à la formation, un brise-glace ou ice-breaker permet de faciliter l’apprentissage en mettant les stagiaires à l’aise : s’ils se connaissent bien  les échanges seront plus aisés. Grâce à des exercices simples, les participants font connaissance en échangeant leurs noms et en partageant des informations plus ou moins personnelles. Ces exercices s’avèrent très utiles lorsque vous commencez à travailler avec un nouveau groupe, pour développer faciliter une bonne ambiance de groupe. Mais pas uniquement.

The rope

Lors des modules que vous allez présenter, les participants vont travailler en petits groupes. Ils vont nécessairement apprendre à mieux se connaître. Cependant, cela peut les isoler, en les éloignant des autres équipes. Proposez des exercices pour que l’ensemble des participants apprenne à faire connaissance, en changeant les groupes le temps d’un ice-breaker.

Se mettre en rang

Objectif : Cette activité courte mise sur la connaissance qu’ont les membres du groupe des autres membres st sur leur capacité à communiquer non verbalement.

Déroulé : Demandez aux membres de se mettre en rang du plus jeune au plus âgé ou en fonction de leur mois de naissance, mais attention : tout le monde doit faire cela sans parler.

Le jeu du nom

Objectif : Cette activité permet aux participants de retenir leurs prénoms et la caractéristique qui le décrit le mieux.

Déroulé : Tout le monde s’assoit en cercle. Chaque personne dit son prénom et une caractéristique qui le décrit, et dont la première lettre est la même que l’initiale de son prénom. Par exemple, Thierry pourrait dire « tendre Thierry » ou « talentueux Thierry ». Faites répéter les combinaisons de mots précédentes par la personne suivante, qui doit y ajouter la sienne, jusqu’à ce que la dernière personne doive les répéter toutes.

Variante : Avec un groupe nombreux, chacun répètera les 4 dernières combinaisons entendues et y ajouter la sienne.

Le Naufragé

Objectif : Cette activité permet de découvrir les valeurs et les stratégies de résolution des problèmes de ses partenaires tout en développant le travail en équipe.

Déroulé : Demandez aux participants : « si vous aviez la possibilité d’apporter sur une île déserte 5 objets, lesquels choisiriez-vous ? ». Par équipes, les participants doivent choisir ces 5 objets, ensemble en faisant des consensus (les objets sont pour toute l’équipe, pas pour une personne).

Variante : Avec un groupe nombreux, augmentez le nombre d’objets (7 objets, par exemple).

Le jeu des adjectifs qualificatifs

Objectif : Mémoriser le nom des participants.

Déroulé : En cercle, les participants se présentent à tour de rôle en faisant un geste et en ajoutant un adjectif qualificatif à son prénom. Par exemple : « Raymond le malin ». Les autres participants montrent le participant précédent, répètent son geste, son prénom et l’adjectif qualificatif choisi, puis le suivant fait son propre geste et indique un adjectif qualificatif et son prénom. L’activité se termine quand tout le monde est passé.

Le chaos

Objectif : Mémoriser les prénoms des participants.

Déroulé : En cercle, chaque participant se présente tour à tour, dans le sens des aiguilles d’une montre. Demander à une personne d’envoyer un objet   (peluche, balle, sac,…) en disant : « Bonjour je suis… et mon rêve est de… ». Le destinataire de l’objet dit ensuite : « Merci (prénom de l’envoyeur) ! », puis se présente et renvoie l’objet à un nouveau destinataire en répétant l’exercice.

Variante : Plusieurs objets peuvent circuler en même temps, à condition de les introduire dans le cercle à 30 secondes d’intervalle.

Prénoms et numéros

Objectif : Apprendre à connaître les participants et mémoriser leurs prénoms

Déroulé : Distribuez à chaque participant un badge (un post-it). Chaque participant porte son badge : celui-ci indique au recto son prénom de la personne et au verso un numéro. Demandez aux participants de se présenter au plus de personnes possible, puis demandez-leur de retourner leur badge pour faire apparaître les numéros de chacun. Donnez une feuille à chaque participant contenant les numéros des participants, et demandez-leur d’écrire le plus de noms possibles face aux numéros correspondants.

Le jeu des compliments

Objectif : Une fois que les participants se connaissent un peu mieux, cette activité permet de laisser chacun s’exprimer sur les qualités de tous.

Déroulé : Scotchez un bout de papier sur le dos de chaque participant, demandez à chacun d’écrire quelque chose de positif sur le dos des autres participants.

Phrases d’introduction

Objectif : Cette activité permet aiguiser l’intérêt des participants les uns des autres.

Déroulé : En cercle, demandez à chaque participant de compléter une phrase telle que : Cette année, je veux… Ou, l’action la plus intéressante à laquelle j’ai participé était… Lorsque tous les participants ont répondu à une question, posez-en une autre ou arrêtez le jeu.

3 vérités et 1 mensonge

Objectif : Cette activité permet aux participants d’apprendre à mieux se connaître et s’apprécier en découvrant ce qu’ils ont en communs ou en fonction des expériences uniques des uns et des autres, de faciliter l’écoute et l’échange entre les participants.

Déroulé : Expliquez aux participants qu’ils vont devoir se présenter en partageant 3 expériences vécues ou faites sur eux-mêmes, dont 2 vérités et 1 mensonge. Demandez à un participant d’annoncer ses 3 expérience au groupe, la personne qui trouve le mensonge présente à son tour ses 3 expériences ou faits sur elle-même. Répétez l’exercice jusqu’à ce que tous les participants se soient exprimés.

Nos points communs

Objectif : Cette activité permet aux participants de se trouver des points communs.

Déroulé : Par équipes de 4 à 6 participants, chacun établit une liste de choses que tous les membres ont en commun. Demandez-leur d’éviter les réponses trop évidentes comme « nous participons à cette formation ». Au bout de 5 minutes, demandez aux membres de chaque groupe de dire combien de point communs ils se sont trouvés et d’annoncer les points les plus intéressants.

L’énigme du père Fouras

Objectif : Une énigme, c’est un bon moyen pour se chauffer le cerveau et générer des interactions.

 Déroulé : Soumettez votre énigme et laissez les participants vous poser des questions et ne répondez que par oui ou par non.

« Un homme rentre dans un bar, il commande un verre d’eau. Le barman le regarde, sort un pistolet et lui pointe sur la tempe. L’homme s’en va. Que s’est-t-il passé ? ». Vous la connaissez ? à La réponse est que la personne qui entre dans le bar a le hoquet.

 Ça touche, ça touche pas 

Un ou plusieurs joueurs sont amenés face à l’assemblée (ils ont été préalablement isolés pour expliquer la règle à l’assemblée), les candidats doivent dire des mots à l’assemblée qui répond : Ça touche ou ça touche pas. Les candidats doivent trouver pourquoi ils disent ça.

En fait, l’assemblée dit : ça touche, quand les lèvres se touchent pour prononcer le mot (lettre : P, B, M). Pour aider les candidats, on peut dire : « ça touche X fois (Barbapapa : ça touche 4 fois). »

 Marché de Padi-Pado

 L’animateur est allé au marché de Padi-Pado, situé dans un lointain pays. Là-bas, on vend des pâtes, mais pas de riz ; on vend des tables, mais pas de chaises ; on vend des clepsydres, mais pas d’horloges ni de montres ; on vend des lunettes, mais pas de lentilles. Bizarre.

Le but du jeu est de comprendre pourquoi certaines choses sont vendues au marché de Padi-Pado, et d’autres pas. En fait, la règle est la suivante : le marché vend tout, sauf les objets dont le nom contient un « i » ou un « o » (d’où son nom).

 

Vous pouvez utiliser ces exercices à la fois pour permettre à chacun de connaître l’ensemble des participants, pour obtenir des informations, pour mémoriser les prénoms de chacun …

A vous de choisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *