Collaborer avec votre Système d’Activation Réticulaire (SAR) pour réussir

Nous créons et faisons émerger notre futur par nos pensées, ressentis, actions, croyances et valeurs, nos objectifs et nos rêves. Et nous faisons cela indépendamment de notre niveau de conscience. La pensée consciente intervient pour bien formuler un objectif avec les outils de la programmation neuro-linguistique (PNL) .

La pensée  subconsciente intervient en connectant vos intentions, vos objectifs et vos rêves à un allié méconnu qui est votre Système d’Activation Réticulaire (SAR). Ce SAR  est une structure nerveuse du tronc cérébral à l’interface des systèmes autonome, moteur et sensitif.

La formation réticulée  intervient dans la régulation de grandes fonctions vitales (comme les cycles veille-sommeil), le contrôle d’activités motrices réflexes ou stéréotypées, comme la marche ou le tonus postural et dans des fonctions cognitives telles que l’attention .

INTENTION-MOTIVATION-ACTION

En vous aidant à focaliser votre attention sur ce qui est important pour vous, le SAR sert de filtre entre votre esprit conscient et votre subconscient.

Le SAR prend les instructions de votre esprit conscient, et transmet à votre esprit subconscient ce qui est pertinent pour vous de remarquer, ce sur quoi porter votre attention pour réliser vos buts.

Imaginez que vous soyez dans une salle de concert, et que receviez des milliers de stimulations visuelles et sonores. Et pourtant à un moment donné, votre attention est captée par une personne que vous venez d’apercevoir! Votre SAR vient de se mettre en route pour attirer votre attention sur l’importance de cette image. De même, si vous venez d’acheter une voiture d’une marque X, vous allez en apercevoir des quantités dans la journée.

Le SAR repère ce qui mérite ou pas votre attention

Le SAR joue le rôle d’intermédiaire entre la partie consciente et la partie inconsciente de votre cerveau. La partie inconsciente n’a pas besoin de s’encombrer de trop d’informations, elle a surtout besoin de connaître votre intention et ce qui est important pour vous. En effectuant ce tri pertinent, le SAR agit comme un radar ou un filtre inconscient. Parmi les nombreux signaux reçus, le SAR repère ce qui mérite ou pas votre attention. Et dès que le SAR considère qu’une information est importante pour vous, il active vos processus de perception pour l’absorber. Vous comprendrez donc les enjeux d’une bonne programmation de votre SAR !  Vous ne passerez plus à côté des informations essentielles à votre réussite. Le SAR est un allié précieux qui ne laisse passer que les informations utiles pour la réalisation de ce qui compte pour vous.

Le SAR est un bon serviteur

Le SAR se met à l’œuvre pour vous procurer ce que vous cherchez ou fuyez.  Si votre intention est de fuir une situation problématique, votre SAR s’activera pour remarquer, entendre, ressentir tout ce qui concoure à la présence du problème …Et si votre intention est de saisir les opportunités d’une situation, votre SAR s’activera pour vous permettre de voir, d’entendre, de ressentir tout ce qui contribue à rencontrer des opportunités.

Le SAR est donc un bon serviteur, au service de vos intentions. Mais le SAR  n’a pas d’avis sur le contenu de votre intention. Il peut être au service du meilleur de vous ou du pire.  Il est important  de savoir comment donner des instructions  pertinentes à votre subconscient pour optimiser sa « configuration ». Votre subsconscient a simplement  besoin d’une représentation claire de ce que vous voulez. Votre subconscient saura rester en veille et vous alerter sur tout ce qui peut vous permettre d’atteindre vos buts. Et ce qu’il y a de génial avec le SAR c’est qu’il ne fait pas de distinctions entre le réel et l’imaginaire.

la « Configuration » de votre subconscientet et de votre SAR

Le mot intention définit ce vers quoi nous tendons. Un mot qui vient du latin « intendere », ce qui signifie « étirer vers » un but. Lorsque vous définissez votre intention, vous dirigez votre SAR pour qu’il s’étire vers la réalisation de votre objectif désiré et qu’il profite également du voyage pour y arriver. Vous pouvez tester  les différentes manières de programmer votre SAR en faisant l’exercice ci-dessous proposé par Kriss et Tim Hallbom, et qui consiste à prononcer trois phrases et à noter ce qui se passe dans votre neurologie : quelles images, photos internes apparaissent ? Quels sons ou voix entendez-vous ? Que ressentez-vous ?

1. « J’espère pouvoir profiter de mon dîner ce soir« . Notez vos représentations sensorielles et leurs sous-modalités.
2. « Je veux profiter d’un dîner ce soir« . Notez vos représentations sensorielles et leurs sous-modalités, et ce qui est différent des réponses à la première question »
3. « J’ai l’intention de profiter de mon dîner ce soir« . Notez vos représentations sensorielles et leurs sous-modalités, et ce qui est différent des réponses aux deux premières questions? »

Avez-vous remarqué que de simples changements de votre langage peuvent créer des expériences très différentes.
La première phrase, « J’espère pouvoir profiter de mon dîner ce soir« , produit le plus souvent les sous-modalités du doute : plusieurs images apparaissent offrant différentes possibilités, l’une dans laquelle vous pouvez profiter du dîner et l’autre dans laquelle vous n’avez pas votre dîner. Ou bien vous avez la représentation de votre dîner et en même temps celle d’un obstacle qui s’y oppose.

La deuxième phrase, « Je veux profiter d’un dîner ce soir« , produit habituellement une représentation de ce que vous voulez dans le futur, mais vous ne pouvez pas vous voir profitant de votre dîner. Si vous voyez ce que vous voulez, il peut encore y avoir du doute car il est souvent plus difficile d’être présent dans l’expérience.

La troisième phrase, « J’ai l’intention de profiter de mon dîner ce soir« , produit le plus souvent une image de vous pleinement présent à votre expérience et en en profitant. Le fait de tendre vers la réalisation d’un but est généralement associé  à une représentation de vous-même dans la réalisation du but, avec l’expérience des images, sons et ressentis qui l’accompagnent.

La vie est un miroir qui renvoie au penseur l’objet de ses pensées. Ernest Holmes

En définissant votre intention, vous appariez votre subconscient avec votre volonté consciente de réaliser quelque chose. C’est comme si vous envoyez un message à votre SAR pour lui signifier que vous vous « attendez » à ce que l’événement se produise, et il n’y a pas de place pour le doute.

Etablir votre intention est une manière de préparer votre esprit subconscient et votre SAR au chemin que vous allez suivre pour atteindre votre but. La « configuration » de votre intention  peut consister à représenter le résultat final recherché comme la manière d’y arriver. Tim et Kriss Tim Hallbom  citent Sir Richard Branson qui au début de sa carrière s’est fixé comme objectif de créer l’un des empires commerciaux  les plus prospères au monde. Il avait également l’intention d’avoir sur son chemin du plaisir et de nombreuses aventures. En restant fidèle à son intention, Richard Branson a obtenu un immense succès commercial tout en ayant eu beaucoup de plaisir.

Notre manière de penser influence  notre réalité intérieure et extérieure

Que veut dire Paulo Coelho quand il dit:

« Si vous savez vraiment ce que vous voulez, le monde conspire à votre réussite » ?

Un des présupposés de la pensée systémique, dit que qu’une modification d’une partie d’un système impacte le reste du système. Dans son ouvrage « vers une écologie de l’esprit » l’anthropologue Gregory Bateson, traite le pouvoir de l’intention de façon métaphorique et d’un point de vue systémique.

« Lorsque le phénomène de l’univers est considéré comme un ensemble de liens cause-effet et de transfert d’énergie, l’image qui en résulte est d’une chaîne complexe de branchements et d’interconnexions d’événements. Dans certains domaines de cet univers (notamment les organismes au sein des environnements, les écosystèmes, les sociétés et les ordinateurs), ces chaînes d’événements liés forment des circuits fermés, dans le sens ou l’interconnexion de causalité peut être dessinée autour du circuit et reviendra vers n’importe quelle position choisie comme point de départ de la description. Dans un tel circuit, on peut s’attendre à ce qu’un événement survenant à n’importe quel endroit du circuit, ait un effet sur toutes les autres endroits à des moments ultérieurs.  » (*)

Etablir votre intention est un puissant moyen de diriger votre énergie consciente et votre attention vers votre objectif futur, qui à son tour permet à votre subconscient et votre SAR de rester concentrés sur le résultat souhaité. Votre esprit subconscient et conscient sont des systèmes qui co- existent dans un système plus vaste que nous appelons la réalité.

Notre manière de penser, d’agir et de nous comporter a une influence directe sur le système plus vaste de notre réalité extérieure. En définissant notre intention du général du résultat souhaité et du chemin pour y parvenir, nous influençons à la fois notre réalité intérieure et notre réalité extérieure, de façon à mettre en mouvement une nouvelle chaîne d’événements, directement reliée à notre subconscient. Comme le dit G. Bateson, vous ne pouvez changer une partie d’un système sans affecter l’ensemble du système. En définissant votre intention, vous adressez un message positif à votre SAR pour qu’y dirige votre attention sur ce que vous voulez, et vous influencez également le système plus large qui vous entoure pour qu’il contribue à votre réussite.

Du bon usage de l’intention au quotidien

Ne réservez pas le  « pouvoir » de l’intention uniquement à la réalisation des objectifs lointains. Il fonctionne également au quotidien, mais sous certaines conditions. Vous pouvez par exemple établir votre intention de trouver rapidement une place de parking dans une zone de forte circulation. Ou que vous serez calme et détendu pour parler clairement à votre patron pendant la réunion de la journée. Pour bien formuler ou « configurer » votre intention, voici la démarche à suivre.

1- Définir la situation dans laquelle vous souhaitez poser votre intention ou le résultat recherché.

2- Etablir votre intention en termes d’expérience sensorielle : que verrez-vous, qu’entendrez-vous, que ressentirez-vous dans cette situation, ou dans la réalisation de votre objectif. Assurez-vous d’être bien présent dans la représentation de votre but.

3- Si d’autres personnes sont impliquées dans la réalisation du résultat recherché, établir une intention pour le type d’interaction souhaité. Avoir du plaisir, apprendre quelque chose de nouveau, être productif, vous sentir paisible, heureux, respecté, calme et utile, connecté aux autres ?

4- Créer une image ou un film mental de ce que vous serez dans cette situation future. Noter ce que vous vivez dans cette situation une fois votre intention réalisée. Qu’entendez-vous ? Que vous dites-vous ? Que voyez-vous et que ressentez-vous ?

Sources:  NLP Planet « neuroscience-intent  » Tim et Kriss Tim Hallbom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *