Archives du mot-clé emotion

L’émotion a sa raison que la raison ne connait pas

Nous sommes des êtres émotionnels. Nos émotions nous aident à affronter des situations et des tâches trop importantes pour être confiées au seul intellect : danger, pertes douloureuses, persévérance en dépit des déconvenues, fondation d’un couple,…

Et il y a un lien permanent entre nos pensées, nos émotions et notre corps.

Sous l’emprise d’une émotion forte, l’esprit rationnel ne peut plus fonctionner correctement :

Les émotions agissent avant notre pensée rationnelle, cela est dû à une partie de notre cerveau appelée AMYGDALE (responsable de la mémoire émotionnelle).Ce qui explique le manque de jugement et d’objectivité lorsque nous sommes dans une situation intense émotionnellement : les émotions déforment les faits. C’est peut-être une des raisons d’être des émotions.

Bon de colère

Ce qui vient confirmer l’importance de pouvoir apprivoiser et canaliser ses émotions.

Qui ne se rappelle pas des situations à l’école, quand nous étions tremblants de peur, devant la feuille d’examen n’arrivant pas à nous rappeler de ce que nous avions révisé assidûment depuis plusieurs jours ? C’est la peur de l’échec, le stress à la feuille blanche.

Cette expérience nous montre combien le cerveau émotionnel peut paralyser notre esprit rationnel. Cela, parce que le cortex préfrontal est l’endroit principal de notre mémoire. Mais l’étonnant c’est qui l’est aussi le carrefour de rencontre de nos émotions.

Prendre soin de ses émotions, c’est prendre soin de soi :

On se sert souvent de son corps pour arrêter les émotions et, à force, on use le corps. Lorsqu’il y a libération de la charge émotionnelle, c’est tout l’organisme qui se détend et s’apaise.

EXEMPLE : Je me rappelle d’une anecdote sur un coaching où la personne me fait part de son problème concernant la gestion de ses futures échéances à court terme. Elle a énormément de choses à faire et ne sais pas comment s’organiser et cela lui génère beaucoup de stress. En me confiant, sa problématique, elle s’est rendu compte que rien que le fait d’en parler la soulagé et lui enlevé un poids important. Elle avait donc libérée sa « charge émotionnelle » et se sentais déjà un peu mieux. A mon sens, cela parait anodin, mais essentiel pouvoir progresser et avancer dans de meilleures conditions.

Nous savons aujourd’hui qu’il y a un lien très fort entre la façon d’accueillir les émotions et notre santé.

Le stress et les émotions négatives affaiblissent notre système immunitaire.

 

 

Le message caché de nos émotions

Nos émotions jouent un rôle essentiel et fondamental dans la construction du bien-être et de l’équilibre de la personne : influence notre HUMEUR et peuvent modifier momentanément notre vision du monde (quand on est joyeux, ne voit-on pas tout en rose ?).

De nos jours, les émotions sont plus un frein qu’un accélérateur. Hors, il se trouve, mais on se sait pas pourquoi, que l’on a commencé à occulter notre dimension affective, notre vie émotionnelle, et d’après les différents travaux en neuroscience, elles sont essentielles pour notre vie et notre survie. Pourtant on fonctionne comme si elles n’existaient pas dans notre vie professionnelle et personnelle.

Nos émotions sont TOUTES POSITIVES :

On a tendance à penser qu’il y a des émotions positives (joie,…) et que d’autres sont négatives (colère, tristesse,…), mais cela est faux !

En revanche, il y a plutôt des émotions agréables et désagréables.

Les émotions agréables nous informent que nous possédons ce dont nous avons besoin pour le moment, tandis que les émotions désagréables, comme la peur par exemple, nous parlent au contraire de problèmes ou de besoins en souffrance.

Nous avons donc intérêt à régler ces situations, car les émotions tenteront toujours de faire passer leur message et pourront par la suite s’intensifier.

Nos émotions expriment un BESOIN:

Maslow

L’émotion est un message: elle indique que l’on doit passer à l’action ou faire autrement.

Par conséquent, nos émotions nous guident et nous informent sur ce que l’on aime et sur ce que l’on déteste.

Généralement, quand nous nous trouvons en position de « difficultés », nous réagissons par des émotions désagréables (agacement, colère, peur,…) : il s’agit d’un « réflexe de survie » et cela nous permet de nous prémunir d’un danger.

Cette émotion nous dit que quelque chose ne va pas.

En revanche, si elle s’exprime de façon agressive, elle aura tendance à être négative, car on aura tendance à être « coincé » dans cet état (ex : appel reçu suite à une mauvaise nouvelle). Il faut bien se rappeler que l’évolution nous a programmés pour que les émotions négatives aient la priorité pour sauver notre peau. Les émotions positives arrivent après.

Donc, entrer en communication avec elle :

« Qu’est-ce qu’elle veut me dire ? » « Quel est le message ? »

« Quels sont MES BESOINS ? » « Qu’est-ce que je peux en faire ? »

Il y a donc un lien très fort entre notre vie relationnelle et notre vie émotionnelle : l’échange émotionnel nous permet de nous sentir proche les uns des autres.

Prenez-en soin!!!  😉